G2 Turon de la Goaïta 28-09-18

 

Nous étions 14 membres du LCP (8 h 6 F) au départ de cette sortie hebdomadaire.

13 km 600 D+ 956m

Soleil et T° agréable

 

Tous à l’heure au départ, nous voilà partis vers Bielle (en passant par Pontacq)

A la sortie de Bielle, après une montée dans une petite vallée, la route se transforme en chemin forestier relativement carrossable, puis à la croisée de deux chemins forestiers, avec comme repère deux panneaux jaunes indicateurs de GRP, nous garons correctement nos trois véhicules (auparavant nous avons suivi un camion de transport d’animaux, puis un véhicule avec une remorque qui continuera sur le chemin forestier que nous allons emprunter (eh oui ! …….c’est effectivement le temps du retour des troupeaux répartis dans les estives).

Par un temps superbe, nous voilà partis à 9h10, vers le Turon de Goaïta, avec Gilbert en tête et Daniel en serre file.

La montée s’effectue jusqu’à la cabane d’Ibech sur le chemin forestier en empruntant de temps en temps quelques raccourcis (à noter le chemin forestier est en bon état pour un bon 4x4).

Dans la montée avant d’arriver à la cabane d’Ibech nous nous arrêtons quelques instants à la maison en ruine, vestige d’une ancienne mine de cuivre.

Puis à partir de la cabane d’Ibech, nous prenons la direction du col.de Barca (entre le Pic Bareilles et le Turon de Goaïta)

Nous empruntons de belles pentes herbeuses très bien balisées par des petits poteaux en bois avec des marques rouge et jaune.

En chemin nous rencontrons plusieurs bergers originaires du pays basque, à la recherche d’une dizaine de vaches et un veau pour les rassembler et les redescendre dans la vallée (explication du véhicule avec sa remorque qui permettra de redescendre le petit veau).

En montant à droite nous pouvons admirer le beau massif « Le Lauriolle »

Sur le chemin de très belles dolines nous rappellent que nous sommes dans un massif calcaire.

Il reste encore dans les estives des vaches et des chevaux.

Arrivés au col nous sommes accueillis par un vent fort et froid qui nous accompagnera jusqu’au sommet.

Nous montons sur la pente herbeuse, pratiquement tout droit, en rejoignant une petite crête, et nous voilà, après 2h40 de montée, au sommet, à 1805 m d’altitude avec une vue superbe sur les montagnes.

Après une photo de groupe nous redescendons rapidement pour chercher un abri afin de nous restaurer à l’abri du vent.

Le repas est animé et arrosé par divers « fonds de sac non techniques »...

Nous amorçons la descente par le côté Ouest toujours assez droit dans la pente herbeuse pour atteindre assez rapidement la Cabanne d‘Ibech.

Ensuite la descente s’effectue comme à la montée, c’est-à-dire par le chemin forestier en empruntant de temps en temps de nouveaux raccourcis.

Après 2h10 de descente nous arrivons aux voitures.

Voilà une belle balade avec un dénivelé de 956 m et un groupe très sympathique et très groupé.

Après une halte d’amitié à Louvie Jouzon, les trois voitures et les quatorze participants arrivent, après une vérification de meilleur parcours, en léger décalé à GER...

(Il semblerait donc que le parcours le plus court soit : en passant par Espoey et non par Pontacq :-)

 

Michel CARLUS

 
Les photos de Marie-Claude :ICI


Ajouté le 28/09/2018 par M C - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA