G2 - Tour en raquettes au PLATEAU d'AZET

Plateau d'Azet "ter":

 

    9 raquettistes (4D, 5H) motivé(e)s sont allés "revisiter" le plateau d'Azet en vallée d'Aure pour y admirer les paysages au dela des vallées d'Aure et du Louron, et pour cheminer en toute sécurité certes, mais pas sans effort; un plateau, ce n'est pas forcément "tout plat" !

Temps agréable, douceur, pas de vent, soleil légèrement voilé.

 

G2  Plateau d’Azet    Vendredi 23 mars 2018

 

    La météo capricieuse de ces dernières semaines laissait planer quelques incertitudes sur le sort qui allait être réservé à ce 1er vendredi de la saison printanière. Mais les quelques doutes du début de semaine ont laissé place progressivement à l’optimisme. Il y a un « créneau » dont il faut profiter avant la dégradation prévue pour le lendemain.

     Et ce matin, en effet, le ciel est bien dégagé, la température pas loin du 0° et le vent quasiment nul. De la route, on peut déjà apprécier le paysage du massif paré de son beau manteau blanc en versant nord.

L’arrivée au col d’Azet se fait par une route bien dégagée depuis Genos, mais nous devons nous serrer un peu pour laisser la place à un convoi de plusieurs véhicules arrivant de St Lary. Une 30aine de marcheurs d’un club de Bayonne en séjour sur le secteur qui ont choisi le même départ.

      Mais l’espace est vaste sur « le plateau ». Il y a de la place pour tout le monde !

 

     L’enneigement au départ du col, sur ce versant exposé sud, n’est pas très abondant. Nous décidons toutefois de chausser nos raquettes..… pas pour très longtemps car une portion de piste complètement déneigée nous oblige à nous en libérer. Nous rechaussons finalement rapidement pour aborder le contournement du Tuc du Pla de Labasse.

L’arrivée rapide au Tuc de Labatadière est l’occasion de se souvenir d’un picnic commun G1, G2, G3 pris à cet endroit et de découvrir le superbe panorama qui s’offre à nos yeux. En particulier les secteurs dernièrement expérimentés par les G1 et G2 avec la ligne de crête qui part du col de Peyresourde jusqu’au pic du Lion et passant par Le sommet du Pouyaué, le sommet de l’Aigle, le sommet de Pouy Louby. De l’autre côté, un coup d’œil sur le Pic de Hountas qui était l’alternative du jour au départ du village de Ens. Vers le Nord, c’est l’Arbizon et son acolyte le Montfaucon.

     Nous poursuivons côté Nord Ouest. La neige ventée a formé des accumulations et des formes caractéristiques en surface. En bordure du versant, nous découvrons le fond de la vallée de St Lary ,  la station du Pla d’Adet, Espiaube et le secteur du Bastan.

     Changement d’azimut pour rejoindre le sommet arrondi de Peyres Aubes. Une succession de montées – descentes s’engage. La neige se transforme et devient un peu plus lourde, collante sous les raquettes. On a l’impression d’avoir quelques kgs supplémentaires au bout des pieds. Dans ces conditions, le dénivelé ressenti accuse un coefficient largement positif.

 

     Enfin, avec soulagement, nous atteignons le sommet de Peyres Aubes (1735m). Il est temps de songer à trouver un endroit où se poser pour le PN. Quelques blocs rocheux émergeant du manteau neigeux, un peu en contrebas sur le versant sud, feront l’affaire.

Bien ragaillardis, nous reprenons notre chemin par les crêtes jusqu’à nos 2 véhicules esseulés au milieu du col. Le convoi des Bayonnais nous aura devancé.

Après cette belle sortie et avant de se séparer, le pot de l’amitié sera pris à St Lary, en attendant de nouvelles aventures.

Bilan :

9 marcheurs (4F + 5H) ,  9,5 km et 450m de D+    durée :  5h30 compris PN.

Temps ensoleillé puis ciel légèrement couvert

RA



Ajouté le 23/03/2018 par divers - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA