G3--Sommet Ahargo à Barcus

Bilan technique :

G3 du 16/03/2018 Sommet  AHARGO (609m d’altitude en  boucle, 12.6 km, 510 m de D+ et  5 h 20 arrêts compris). Je tiens à préciser que plus le niveau du Groupe est élevée plus les arrêts sont nombreux et  longs ce qui donne une autre idée de la qualité de notre performance.

Bilan humain au départ :   17 randonneuses au départ dont 8 garçons !!!

Beau Temps légérement voilè par moments !

Bilan humain à l’arrivée :   aucune perte

Après avoir garé les voitures sur le parking  situé 50 m à droite après le fronton à BARCUS  nous démarrons la randonnée jusqu’au sommet AHARGO, formidable belvédère où se trouve une table d’orientation.

La balade se fait en suivant les balises jaunes

Au départ, nous revenons sur une centaine de mètres en direction d’Oloron et nous nous  engageons sur la première route à gauche après le château. Deux cents mètres plus loin, le sentier quitte la route pour monter à gauche en empruntant un chemin de terre très agréable  Il serpente longtemps en sous-bois. Alors que nous passons au pied de plusieurs palombières, la vue sur les massifs de l'ANIE et de l’ORHY enneigés est déjà splendide.  Nous avons également un très beau point de vue sur le village de BARCUS et ses environs.

 

Après la sortie du bois le balisage indique de suivre ce chemin.  MAGUY est rassurée nous pouvons continuer. Nous passons devant un abreuvoir équipé d'un robinet poussoir en continuant le chemin en face.

Après un grand lacet, il revient vers la gauche nous butons contre une clôture de fil de fer barbelé  que nous longeons par la droite en appuyant sérieusement sur les mollets car la pente s’est redressée.

Nous atteignons la ligne de crête, et virons à droite pour nous diriger vers le sommet. Une table d'orientation est dressée à côté d’une croix de fer et du cairn sommital. La vue est exceptionnelle.


 

Malgré son altitude  modeste, ce sommet propose une large et belle vue sur la chaîne, en particulier ceux qui dominent la vallée du Barétous  et la montagne Souletine.et pour profiter de ce panorama le PN s’installe à l’abri du vent.

 

Pour le retour, on revient d’abord sur nos pas, puis on suit la crête arrondie jusqu’à un petit col où deux granges en ruine marquent le début d’une zone le plus souvent très boueuse. Ce ne fut pas le cas aujourd’hui, le glacier  n’a pas trop fondu comme le craignait René. Après plusieurs portails dans des propriétés privées nous rejoignons le village en suivant le goudron sur un km. En bon gastronome les plus gourmands consultent la carte de chez CHILO avant de retrouver les voitures qui il faut bien le dire était l’objectif de la journée.

Super journée sportive  ponctuée par des histoires drôles contées par l’inimitable qui vous savez et des histoires de bouchons qui ont animé le repas.

MD.

 

Les photos de Lysiane : ICI



Ajouté le 16/03/2018 par M-D - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA