G1 Pic du Lion en raquettes 2-03-18

02/03/2018 – Le G1 au Pic du Lion depuis Cazaux-Dessus

 

Une première pour les LPCistes dans le massif du Louron

 

    Les semaines se suivent mais les vendredis ne se ressemblent pas ! Certains sont des journées grises alors que d'autres sont ensoleillées.

Il est des sorties qu'il ne faut pas manquer et celle-ci en était une !

 

    Ainsi nous étions 7 irréductibles randonneurs (3F et 4H) à débarquer sur le parking au- dessus de Cazaux-Fréchet. Les conditions météorologiques, la garde des petits enfants et bon nombre de justes raisons auront eu raison des absents.

 

    La journée est prévue ensoleillée et nous sommes rapidement équipés et prêts pour rejoindre le Pic du Lion, objectif de la journée.

    Dans une combe proche du parking, le chef de file s'assure du bon fonctionnement des équipements de sécurité et nous débutons une progression en lisière de bois sur un devers bien sûr montant. La crête est proche de nous mais un beau versant nous en sépare. La remontée chauffera nos muscles ! Déjà, certains espèrent que la journée ne sera pas à l'image de ce versant quelque peu sévère ! Regroupés au soleil nous poursuivons notre ascension vers divers monts et sommets. De courtes montées succèdent aux faux plats et aux descentes.

 

Derrière nous le panorama du Val Louron s'ouvre. Nous pouvons y apercevoir le lac de Loudenvielle, la station dd Val Louron, le col d'Azet et son plateau et en fond les sommets des vallées d'Aure et de Bigorre. La station de ski de Saint-Lary est au centre du panorama avec le Pla d'Adet et le versant d'Espiaube. Déjà nous sommes ravis, le spectacle sur le massif est grandiose.

    La progression régulière et la pente moins abrupte dans ces champs de neige quasi vierges permettent d'apprécier le paysage. Un chapelet de monts entoure notre objectif. En fond, nous pouvons apercevoir le Montious, un peu avant le Pic du Lion et encore en amont le sommet du Pouy Louby mais avant nous devons remonter vers la ligne de crête qui nous permettra de découvrir le Luchonnais.

    Le sommet de l'Aigle atteint nous voyageons, visuellement, sur un panorama qui couvre trois départements, l'Ariège avec le massif du Couseran et son seigneur le mont Vallier, la Haute-Garonne avec la station des Agudes et le massif frontalier qui permet de découvrir l'Aneto et enfin, nous retournant, les sommets d'Aure et de Bigorre des Hautes-Pyrénées.

 

    Nous descendons vers le col de Sahiestre puis remontons vers le Pouy-Louby avant de basculer sur le col du Louron et d'entamer la dernière remontée vers notre objectif. De magnifiques congères se sont formées et nous passons bien à l'écart. D'un pas régulier, en file indienne nous achevons les cent derniers mètres avant d'atteindre le plateau sommital balayé par une bise très fraîche.

    Nous y sommes ! Se couvrir rapidement, se congratuler et faire un tour d'horizon occupent les quelques minutes sur place. Un couple de jeunes ''raquettistes'' partis du col de Peyresourde immortalisera le G1 au sommet face au Pic du Midi de Bigorre et face à l'Aneto. Il est temps de descendre se mettre à l'abri du vent pour se changer et déjeuner.

    Quelques rochers à mi-pente nous offrent un abri pour la pause méridienne. Il est déjà 14h00. Il est vrai que nous ne sommes pas loin de l'Espagne....!!

    

  La descente dans les combes nous permet de labourer ces champs de neige et rapidement nous rejoignons le vallon de Balencous où nous faisons une pause près d'un abri englouti sous un épais manteau de neige. Une traversée en forêt, un dernier dévers dans une estive enneigée et nous bouclons notre itinéraire.

    Heureux de cette journée exceptionnelle nous échangeons nos impressions autour d'une crêpe, encore merci à J et Jo C, arrosée d'un breuvage à base de houblon.

 

Les chiffres sont comme toujours imprécis.

7 randonneurs, le nombre est sûr, régulièrement vérifié par le serre file,

1050 voire 1100 mètres de dénivelée selon la marque et la sensibilité des récepteurs GPS

10 à 11 km toujours selon les GPS ou logiciens de cartographies.

Une chose est sûre : c'était une belle randonnée !

 

Didier R.

 

Photos de Jean C: ICI

Photos Didier et Armand (en ligne)

 


Ajouté le 02/03/2018 par D R - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA