Sur les pas de MICHEL Poème

Les randonneurs et les diptères

 

Les dix-huit valeureux randonneurs

Enhardis par l'air frais du matin

Sur les sentes d'Ousse s'élancèrent, en un seul groupe.

 

Tenant bon rythme,              

Rares furent les pauses car,

Armés d'éventails de fortune

Chassant taons assoiffés

Et autres diptères entêtés

Sauve qui peut, décidèrent ces troupes téméraires.

 

De piqures, il n'y en eut guère

Et dame Nature offrit maint plantain.

 

Mais, de cette mésaventure,

Il faut tirer leçon:

Chaque courageux randonneur

Harcelé par d'hostiles hordes volantes

Essaiera toujours de se laisser pousser

Les AILES!

 

AB



Ajouté le 01/08/2018 par AB - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA