G2---PIC TOURROC

11 mai 2018 - PIC Tourroc

 

Après un détour en Haute-Garonne, passage obligé, nous entrons en Barousse, écrin verdoyant et vallonné, parsemé de petits villages aux noms originaux pour enfin nous garer à Sacoué près d’une carrière.

 

Nous commençons la balade au col de Chérach : altitude 943 m et la piste que nous parcourons chemine sous un bois de hêtres au feuillage naissant vert anis qui nous abrite avec douceur du soleil rayonnant dans un magnifique ciel bleu. La température est très agréable et la bonne humeur est là.

Le décor planté, voici les acteurs : 5 F et 12 H avec dans les rôles principaux nos accompagnants Marie Jo et Gilbert qui guident sous le regard bienveillant de JYves et Roland. Les marcheuses (eurs) sont tous en forme et après avoir quitté la piste, nous avalons d’un « tout droit » 3 lacets. Le sous-bois est très beau, les arbres magnifiques et cette sérénité nous fait oublier certains tronçons à plus de 20%.

 

Bientôt nous débouchons sur la crête juste en-dessous du Pène de Toue et la vue sur la chaîne et ses sommets provoque un cri général d’admiration. Imaginez un tiers du tableau bleu profond, un tiers blanc immaculé et le tiers inférieur vert lumineux avec à nos pieds, 800 mètres plus bas, un grand vallon  bordé par les sommets de la Barousse.

 

Mais nous ne sommes pas encore arrivés et une pente à près de 30 % le long de la crête (avec une falaise d’escalade juste en-dessous) nous conduit au pic Tourroc et sa table d’orientation, magnifique belvédère qui permet un spectacle à 360° : depuis le casque de Leyris jusqu’au Cagire et Pic du Gar en passant par le Montaigu, pic du Midi, Monfaucon et Arbizon, la montagne d’Areng, le magnifique massif Maladetta et Aneto, les montagnes ariègeoises et vous pouvez rajouter les sommets qui manquent. Derrière, encore la Barousse et ses jolis villages aux tuiles rouges, plus loin Montréjeau, Saint Bertrand de Comminges, et à l’ouest Tarbes et ses environs.

 

Nous resterons dans ce décor grandiose pour le pique-nique toujours aussi gourmand et la photo de groupe. Puis nos éclaireurs, attirés par la crête qui se prolonge vers l’ouest et semble agréable, renonceront à la descente en « tout droit » très pentue (64%). Quelle bonne idée, car nous redescendrons tranquillement entre crête et sous bois moelleux jusqu’à arriver (tout de même) à une pente abrupte mais pas très longue qui est venue mettre un peu de fantaisie et de piment dans la descente. Nous finirons tranquillement la boucle et nous serons toutes et tous ravis d’avoir gravi le Tourroc qui, comme le dit Jean Yves, « c’est un sommet modeste (1524 m), mais la vue qui nous y est offerte est magnifique ». C’est vrai !

 

MFN

   

 

Bilan : 

17 participants (5F, 12H)

Très beau temps

11,2km, 804m de D+ en 5h52 de rando (3h57 de marche, 1h55 d'arrêt)

 

 

Photos dans galerie by : JPG, PP, DB, JYSC



Ajouté le 11/05/2018 par MFN - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA