Marche nordique 7-05-18

Crêtes de Brouhena

Premier lundi du mois de mai

 

Nous sommes déjà en mai,

 Le temps file comme ce ruisseau glissant sagement sous les majestueuses fougères

Le temps chante comme ces oiseaux invisibles inondant la forêt de leurs chants mélodieux

Le temps est printanier, le soleil chauffe, juste ce qu'il faut

17 LPCistes assistent au sacre du printemps, pas celui d'Igor, il vaut pourtant le détour, mais celui des crêtes de Brouhéna.

Trois hommes et quatorze femmes sont contaminés par la fièvre, pas celle du samedi soir, ni celle des révoltes de 68, mais la fièvre de mai, celle de la vitesse, de l’allégresse, une folle envie de survoler les sentiers, de justes effleurer de nos pieds les chemins pierreux du bois.

Le désir de pousser plus fort que jamais sur les bâtons, respirer, se concentrer sur son propre rythme, aller au bout de l'effort,

Il fallait voir ces valeureux Gerois(e) et Tarbais(e), le buste droit, le regard en avant, ils avaient fière allure dans les exercices de fractionnés

Les côtes s'avalent comme des côtelettes, les descentes dégoulinent comme l'eau du torrent, c'est simple facile et contrôlé.

Certes nous avons fait 9 km au lieu de 12,5, mais n'est-ce pas la qualité qui prime sur la quantité ?

Et en mai fait comme il te plaît !!!!! et qui a la fièvre au mois de mai, le reste de l'an vit sain et gai, Alors vivement lundi prochain.

 

Nadine



Ajouté le 07/05/2018 par N CJ - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA