Marche nordique à Tarasteix 4 déc 17

TARASTEIX  LE 4 DECEMBRE 2017

 

Nous sommes 18 au départ de l’église de Tarasteix  pour un circuit de 10 km et 298 m de D+ ;  nous avons, pour la plupart, pensé que la matinée allait être glaciale, et nous avons multiplié les vêtements comme si nous partions au pôle nord !

Heureuse surprise, le temps nous semble doux et le soleil caressant ; il est rare de trouver, à chaque fois un espace ensoleillé pour nos différentes activités et nos pauses ; et bien aujourd’hui, c’est le cas. Nous n’avons même pas eu besoin d’agiter nos membres pour éviter l’onglée, nous sommes dès le départ  en pleine harmonie avec notre astre solaire, peut-être même trop émerveillés et confiants, au point d’en oublier le  sac  sur le parking du départ !

Nous profitons de ce petit moment d’attente pour revoir « LE BON GESTE » ; celui qui, par son efficacité, doit pouvoir nous propulser à la vitesse de Pégase, avec les ailes en moins…

Les montées sont toujours appréciées  pour faire un peu de cardio, en gardant la vitesse normale de la marche nordique. On se teste, on se teste…

Au croisement des hameaux de  Bourrier et  Pétrille nous retrouvons notre superbe et sympathique Patou qui nous accompagne  tout au long de la balade, et qui jouit d’une totale liberté que bien des chiens hurlants  du hameau  de Cathier lui envient. Entre le vacarme des gardiens de propriétés, qui fait craindre à S. un saut de mur inquiétant, et la vision paradisiaque du généreux  plaqueminier couvert de kakis oranges, que convoite  A., nous faisons notre  renforcement musculaire.

Et nous repartons, en longeant un petit ruisseau  même pas vu : l’Arriouet, sur notre droite et poursuivons le chemin jusqu’aux crêtes pour y admirer la chaîne des Pyrénées et faire la photo de famille…avec notre Patou toujours présent, et notre déesse de la nature : M. J. comme issue d’un tableau de Botticelli.

C’est le retour par des bois toujours aussi magiques, et des grimpettes toujours aussi raides, que nous avalons sans sourciller…enfin…presque.

Je n’ai encore pas  réussi à  perdre mes randonneurs dans la profondeur de la forêt, malgré les tentatives de P. qui teste mes aptitudes !

A la prochaine balade, avec le plus grand plaisir

Michèle



Ajouté le 04/12/2017 par MD - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA