G1 - Le col de Tracens en boucle le 22/09/17

Au parking de Tournaboup ( 1451m), 13 LPC (5 F et 8 H) s’équipent pour s’en aller gagner, une fois de plus, un col dans ce superbe massif du Néouvielle…il est des lieux dont on ne se lasse pas, été comme hiver, sous le soleil ou sous la pluie, ils nous ravissent toujours autant !

Nos 2 animateurs du jour, confiants en la météo, n’évoquent même pas une possibilité de rando sous la pluie, nous prenons, on ne sait jamais, guêtres et ponchos.

La montée dans ce si particulier vallon d’Aygues Cluses est agréable ; nous longeons le ruisseau du même nom ( qui même disparaît sous l’éboulis au niveau du premier verrou) ; puis le sentier, rectifié après les crues de 2013 chemine d’un côté du gave et de l’autre,  des plateaux et des ressauts se succèdent jusqu’à la cabane rompant ainsi toute monotonie.

Le ciel est gris, mais pas de brouillard pour nous cacher les merveilles de ce premier jour d’automne ; la végétation a revêtu ses teintes fauves qui en magnifient la paysage ; une palette de jaune, rouge, brun , orangé, ocre s’impose entre le vert dense des pins et le vert tendre des clairières.

Un dernier arrêt pour admirer les crêtes environnantes, requinquer la troupe et sortir nos vestes…mais ce n’est pas quelques gouttes de pluie qui vont nous décourager…nous laissons la cabane et atteignons le lac de Madamète, à l’heure prévue ; la pluie se fait plus présente mais ceux qui avaient consulté une météo « optimiste » pensent que ça na va pas durer !

La montée au col de Tracens se fait entre herbages et rochers…chacun y va de sa trace, nous sommes seuls dans ce décor sublime, et cherchons à occuper tout le terrain, la montagne est à nous !!!

A 2463 m, au col, l ‘air est un peu frais, nous ne nous attardons pas et basculons dans le vallon d’ Ets Coubous ; il est 12h45, au dessus du lac Nere, nous installons notre PN, arrosé de bonnes bouteilles et de pluie qui se réinvite juste à l’heure du café. Nous sortons nos capes, immortalisons nos drôles de forme et reprenons chemin…

La descente dans ce vallon est tout aussi magnifique, une suite de lacs aux couleurs sombres comme le lac Nere, ou claires comme le lac Blanc ou orangées comme  le lac de la Jonquère ou lac Dera Yunca (qui en occitan veut dire ajonc) où se reflètent les linaigrettes aux feuilles jaunies, sans oublier le lac de Tracens et son îlot, rivalisent de beauté, les quelques pins à crochets, typiques dans ce massif, mettent de la douceur à leur environnement minéral.

Tout autour de nous, car la pluie ne nous cache rien, c’est une valse de sommets : Madamète, Tracens, Touatère (déjà parcouru par les LPC), au fond le Néouvielle, le Ramoun, les crêtes de la Mourelle…sans oublier devant nous le majestueux PDMB.

Nous contournons le lac d’Ets Coubous bien affaibli en cette fin d’été et rejoignons nos voitures, trempés mais heureux ; au parking, notre éclaireur du jour nous déniche un vestiaire de fortune où de pieds en cape il faut tout changer !!

Le pot de « récupération » est pris à Pierrefitte … et nous en convenons que sortir sous la pluie a aussi ses charmes !

Un grand merci à nos organisateurs qui ne se sont pas laissé impressionner par la météo…

Nous avons parcouru… sous la pluie… presque 17kms et grimpé …toujours sous la pluie… presque 1100m.

 

Sylvie



Ajouté le 23/09/2017 par SC - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA