Club de marche de Ger en Béarn 64.

Cette association a pour objet la pratique et le développement de la randonnée pédestre, tant pour sa pratique sportive que pour la découverte et la sauvegarde de l'environnement, le tourisme et les loisirs. ACTIVITES : Marche Nordique de 2h30 avec des animateurs diplômés les lundi matin ; Rando Santé les mardi après-midi avec des animateurs spécialisés ; Les mercredis après-midi, randonnée pédestre de 10 à 15 km dans le Béarn ou la Bigorre dans un rayon de 30 km de Ger ; Les vendredis, sorties montagne toute la journée (4 groupes de niveaux différents) avec raquettes à neige l'hiver. Quatre séjours programmés dans l'année dont un en itinérance.

DES SORTIES ORGANISEES SOUS LA CONDUITE D'ANIMATEURS DIPLOMES...UN CONTACT HUMAIN, NE MARCHEZ PLUS SEUL, REJOIGNEZ-NOUS

Mercredi 23 mai : Espoey «  à l’ombre des châtaigniers »

Temps ensoleillé puis orageux

Un seul groupe de 13 personnes

Circuit 9km et 130m de dénivelée.

 

Sous un beau soleil, 13 courageux randonneurs se sont retrouvés sur la place de la mairie d’Espoey. Après de rapides préparatifs, le groupe M1 du jour a pris la direction du centre du village. Mais après 200m parcourus, notre ami Manu s’est aperçu qu’il n’avait pas mis ses chaussures de marche donc retour au parking.

Notre promenade dans le centre bourg nous a permis de découvrir de belles maisons bordant les rues fleuries ainsi que l’église perchée sur sa motte féodale avant de prendre la direction du coteau.

Après une légère montée en sous-bois nous avons atteint le plateau d’où, habituellement, apparait dans toute sa splendeur la chaîne des Pyrénées. Malheureusement aujourd’hui les nuages recouvraient les sommets et au loin l’orage commençait à gronder.

Arrivés à Livron, nous avons bifurqué sur Espoey mais pas par le circuit traditionnel ce qui nous a permis de faire une halte pour nous restaurer au quartier Toustet.

Finalement une belle randonnée mais sans voir les châtaigniers.

GB.

 



Ajouté le 23/05/2018 par GB - 0 réaction

C'est un petit matin déjà bien ensoleillé.

A la sortie de Campan se trouve une jolie petite chapelle discrète, au bord de la route, la chapelle St Roch. Nos voitures se garent juste à côté,la journée s'annonce divine.

St Roch, figurez vous, a plusieurs casques (ettes) en stock. Il est le patron des chiens, des boulangers des vignerons et surtout celui des pèlerins.

N'est ce pas ce qu'il nous faut pour conjurer le sort du chiffre 13(5 filles et 8 garçons) .

Nous traversons prudemment la grande route et empruntons un chemin qui se faufile entre les maisons.Seul un chien perturbe notre sérénité. St Roch montre que tu es le patron et fais le taire. !

Nous passons un charmant petit pont qui enjambe l'Adour aux eaux à la fois claires et bouillonnantes.

Nous découvrons immédiatement après, une sente très pentue.

Notre patron à nous c'est Christian, il nous donne le bon rythme , le groupe s'accroche à lui, formant ainsi une chenille serpentant sur le sentier. De chaque côté les buis nous font une haie d'honneur.

Très vite un superbe panorama s'offre à nous, le village de Campan, le Montaigu, le pic du Midi , Hount Blanque,

Nous sortons de la forêt par un sentier empierré qui nous mène au courtaou du Teilhet et sur une magnifique prairie.

Première halte pour s'hydrater et se restaurer. Tout est parfait merci St Roch tu es bien, jusqu'ici, le patron des pèlerins.

Nous repartons et atteignons le pla d'Espet. Nous cheminons dans une forêt de hêtres sur un sentier chargé en boue et à l’orée du bois, le voici le voilà,le grand, le majestueux, l'incontournable Casque du Lhéris, drapé sur son flanc d'une nappe de brouillard lui donnant un air fantomatique.

Nous parvenons à la cabane du Lhéris 1300 m d'altitude, nous sommes à ses pieds, apercevant très précisément la sente qui monte vers lui.

Pour atteindre le sentier nous traversons une pente herbeuse parsemée de magnifiques gentianes que nous n'osons pas fouler sous nos pieds. Nous progressons à vive allure, un arrêt aux derniers arbres,et terminons notre ascension jusqu'au deuxième sommet, les deux ayant une altitude quasi identique.

Oui mais voilà, rien, nada, du brouillard, adieu Montfaucon, Arbizon, le Néouvielle et autres sommets que nous aurions pu voir, du côté de la plaine idem, Bagnères,Tarbes,Lannemezan, villes indécelables. L'exceptionnel panorama sera pour une autre fois.

Seul le Haboura traverse furtivement la toile fine de la brume.

Mais que fait St Roch ???le patron des pèlerins nous abandonne !!!!

Un petit vent nous chasse, nous redescendons, croisant le G2, qui se dirige vers leur objectif, le Casque, auront ils plus de chance que nous ?

Nous nous installons pour le repas et buvons sans rancune à la santé de St Roch (patron des vignerons).

Le G2 nous rejoint et nous prenons le temps d'échanger quelques desserts en l'honneur de St Roch (patron des boulangers)

Nous entamons notre retour vers les voitures par le même chemin,un dernier regard vers le Casque, la visibilité est toujours bouchée et un gros nuage noir s'est invité dans ce ciel déjà bien chargé.

Nous arrivons au point de départ avant la pluie,

Merci Patrons, St Roch peut être, mais surtout, nos saints, nos patrons, nos amis, nos fidèles accompagnateurs Christian, Gaston et Jacques.

 

Nadine

 

 

quelques chiffres :

13 LPC ( 5F et 8 H); la météo reste au sec mais avec un ciel alternant nuages et belles éclaircies; 13,5 Kms  parcourus et 1050 m de D+; quelques gouttes de pluie à la sortie du Bar-tabac chez A. GONI LIZOIAIN à Campan (à gauche en descendant) - tél 0562917099 - accueil et prix sympa -petit parking en face et on peut amener les gâteaux - penser à téléphoner si le bar est fermé au retour de la rando...on viendra vous servir.

 



Ajouté le 19/05/2018 par CC - 0 réaction

Vendredi 18 mai, G2, objectif Casque du Lhéris.

Départ 8h, 8h 25 Laloubère, 9h 15: on marche.

Nous sommes onze, six hommes dont les chefs Patrick et Gilbert, et cinq femmes.

Nous parcourrons 8km de montée régulière et plaisante entre hêtraies et pâturages, passant de la forêt à un joli vallon, avant la montée finale vers le Casque.

Nous avions été précédés par les grimpeurs du G1 qui nous regardaient approcher, leurs silhouettes sombres se découpant sur le ciel gris telles des oiseaux de montagne.

Nous les avions croisés quelques instants plus tard et avions appris que le pique-nique serait servi un peu en contrebas du sommet.

Il nous restait à gravir les derniers mètres - 833 au total - contempler les variations du brouillard, du soleil et du paysage.

Au repas, il y eut du vin, des gâteaux et du café, des sourires, de la gaieté et des bavardages.

Le G1 s'en alla vers un col, le G2 reprit le chemin de la forêt.

Grâce à quelques raccourcis judicieusement repérés par nos éminents encadrants, c'est en 7km seulement que nous rejoignîmes les voitures.

Au passage, nous avions vu le printemps: chant d'un coucou insistant, fleurs en tous genres (orchidées, gentianes, fritillaires, pavots...), retour des premiers troupeaux..

Après quelques étirements bien utiles dirigés par Caroline, un arrêt désaltérant à Laloubère, le G2 se sépara.

Le Casque du Lhéris était vaincu.

 

Elisabeth Debaye.



Ajouté le 18/05/2018 par ED - 0 réaction

le 18/05/2018

 
13 participants : 9 Dames et 4 Messieurs
8409 m parcourus 
562 m de D+
Temps brumeux le matin, beau dégagé et chaud par la suite.
 
A noter la célébration du SA1 de May nouvelle animatrice de nos randos !
 
Les photos de Lysiane : ICI
 
La vidéo CR c'est 
 


Ajouté le 18/05/2018 par Daniel B - 0 réaction

LA RANDONNEE DES PACHERAS 16.05.2018

 

 

La pluie a enfin cessé de tomber ! Ouf …

 

Je pensais que « La randonnée des Pacheras «   attirerait la foule.. ;

Nous nous retrouvames six au départ de Ger … et par un prompt renfort du Madiranais et d’ailleurs ,nous fûmes quatorze place du Marcadieu à Garlin.

 

Jean Claude L  , le régional de l’étape, ne fut guère dépaysé par ces chemins qu’il fréquente assidument ;

 

La troupe marche bon train et les deux groupes se forment naturellement.

Les sentiers sont agréablement praticables, pas trop boueux compte tenu de la météo des jours précèdents.

 

Arrivé au niveau du lac du Gabassot, le M1 entame le tour du lac, tandis que le M2 bifurque directement en direction du village.

 

Très belle randonnée, sous un ciel clément et une température agréable.

 

14 LPC  8F et 6H

 

M1  10,7m

M2   8,2m     

D+ 182m

 

Patrick

 



Ajouté le 16/05/2018 par Patrick C. - 0 réaction

1 2 3 4   Page suivante